Gallerie de Photos des Iskandaranis

Iskandaranis Photo Gallery

  •  
  • Ordre de tri:
  • afficher un calendrier par date d'ajout
  • afficher un calendrier par date de création

BASKET EQUIPE INEGALABLE / IV BORLETTI EN EGYPTE [11]

PROBABLE FORMATION DU CLUB OLIMPIA BORLETTI - MILAN (ITALIE):

CESARE RUBINI (CAPITAINE-ENTRAINEUR), ROMEO ROMANUTTI, RENATO PADOVAN, ENRICO "RICKY" PAGANI, SERGIO STEFANINI, SANDRO GAMBA, GIUSEPPE SFORZA, ALBERTO REINA, GALLETTI, RIGANTI.


EXTRAIT DU LOTUS N. 67 - EDITION OCTOBRE 1955.


"La BORLETTI arrivait à Alexandrie à bord de "l'Enotria" le 22 décembre. Le 24, elle faisait sa première apparition au stade municipal contre une entente grecque. Sa première sortie enthousiasma le public. Le succès sportif de notre tournée ne faisait plus l'ombre d'un doute.

Le 25 décembre au Caire, la Borletti avec notre équipe débutait le tournoi à trois doté d'une coupe offerte par M. Cockinos.

Au Caire, la Borletti gagne tous ces matchs et le second tour commençait à Alexandrie le 29 décembre.
La place nous manque ici pour relater les excursions, les invitations au Consulat d'Italie, la visite au palais de Montazah etc., le grand réveillon, en l'honneur de la Borletti, organisé par la Palestra Italiana.
Le second tour du tournoi est une répétition du premier disputé au Caire. Et la grande finale St. Marc - Borletti a lieu le dimanche 2 janvier dans la salle du stade municipal archi-comble.
Dans la tribune d'honneur, M. Kamal El Dib, gouverneur d'Alexandrie, M. Hussein Sobhi, directeur général de la Municipalité, MM. les consuls généraux de France, d'Italie, de Grèce et du Liban, M.me Marzouk, directrice du Bureau Social de la zone d'Alexandrie, les représentants officiels de la Fédération de Basket-Ball et une foule d'autres personnalités entouraient le T.C.F. Louis, Directeur du Collège et les Membres du Comité.
Voici des échos de presse de cette grande finale. Dans "Le Progrès Egyptien" du 3 Janvier nous lisons: "Les visiteurs font leur descente sur le terrain follement applaudis par leurs supporters.....tandis que le St. Marc se présente avec un absent:Risgalla.
"Sayed (Egypte) et Pinto (Italie) donnent le coup d'envoi. A partir de la 2ème minute, la Borletti se détache inexorablement pour ne plus etre rejointe. Stefanini, l'homme de la soirée, malgré un début hésitant, se déchaine et les points augmentent pour son équipe. La Borletti gagne en définitive par 75-58, score qui ne reflète nullement la physionomie du match, qui fut l'un des plus spectaculaires que ayons vus."
Notre confrère termine son article par ces deux paragraphes: Après la belle cérémonie de cloture, les visiteurs avec des gestes de la main font leurs adieux à la foule. "Arrivederci Borletti" fut la réponse des spectateurs.
Avant de conclure, nous félicitons de tout coeur nos voisins pour leur tenue exemplaire, leur conduite sportive, gagnant ainsi la sympathie des sportifs égyptiens, et réitérons nos remerciements au Comité du Club Sportif St. Marc pour avoir si magnifiquement organisé cette tournée".

Sous un titre de deux colonnes: Fournissant la meilleure partie de sa tournée, la Borletti bat St. Marc par 75 points à 58, le "Journal d'Egypte" du lundi 3 Janvier 1955 écrit:
"La dernière partie de la Borletti face au St. Marc a enthousiasmé certe les nombreux amateurs de basket-ball qui se trouvaient au stade municipal.
Doit-on conclure, écrit notre confrère, que les joueurs italiens se sont joués du St. Marc comme ils l'ont voulu?...Loin de là...Les Alexandrins n'étaient certes pas dans leur meilleure journée, et n'arrivaient pas à trouver la bonne carburation.
Quoi qu'il en soit, le St. Marc ne s'est pas seulement courageusement défendu mais il a menacé à deux reprises la Borletti."

Pour terminer la tournée de la Borletti, le dimanche 2 Janvier, le Club Sportif St. Marc offrait à bord de "l'Esperia" un grand déjeuner d'adieux.
Parlant de ces manifestations, "La Réforme" du lundi 3 Janvier écrit sous un titre de 3 colonnes:" Le St. Marc a organisé la torunée de la Borletti d'une façon qui caractérise parfaitement l'hospitalité égyptienne".
Et notre confrère poursuit: " L'inoubliable tournée en Egypte de la Borletti de Milan s'est terminée hier à midi par un grand déjeuner offert par le Club Sportif St. Marc. A la table d'honneur, le Gouverneur d'Alexandrie, le Directeur général de la Municipalité, les consuls généraux de France, de Grèce, d'Italie et du Liban, le T.C.F. Aubert, Visiteur, le T.C.F. Louis, Directeur du Collège St. Marc, le Président du Club Sportif St. Marc entouré de tout son Comité, le Colonel Sadr.

Dans son discours s'adressant aux membres de la Borletti, notre président a dit: "Je vous demanderai d'etre chacun de vous, l'apotre de l'amitié séculaire qui a uni nos deux pays. En ce faisant, vous aurez réalisé le but primordial des rencontres sportives qui n'est autre que celui de rapprocher les peuples et de créer partout une atmosphère plus propice à l'entente cordiale."

S'adressant au St. Matc, au nom des autorités sportives égyptiennes, M: Mohamad El Sayed a dit: "Je félicite les organisateurs de cette tournée et à leur tete M. Cockinos qui ont fait honneur à l'hospitalité égyptienne. JAMAIS UNE EQUIPE ETRANGERE N'A ETE RECUE CHEZ NOUS AVEC AUTANT D'ECLAT."

Répondant à ces marques de sympathie, Mr. Pensa chef de la délégation de la Borletti très ému dit:
"Je ne pourrai jamais vous dire combien nous avons été touchés par l'accueil si chaleureux que vous nous avez réservé dans votre pays si hospitalier". Et, après avoir remercié les autorités égyptiennes et les dirigeants du Club Sportif Saint-Marc, Mr. Pensa a ajouté: "En Egypte, sur les terrains de sport, hors des terrains de sport et partout où nous nous trouvions, nous n'avons pas rencontré des amis...mais des frères".